mercredi 22 septembre 2010

ADRIANA LIMA RÉVÈLE SON PRINCIPAL SECRET DE BEAUTÉ : LA BOXE !


En observant certaines des plus belles femmes du monde, particulièrement celles qui défilent dans les plus prestigieux galas de mode, on se dit qu'elles sont chanceuses et bénies d'être nées ainsi, avec cette grâce rare de la beauté pure et naturelle. Un véritable cadeau céleste ! Une fois terminé le spectacle éblouissant de beauté de ces corps sensuels sertis de paillettes et de bijoux, évoluant dans des décors de rêve dignes des contes des mille et une nuits, vous redescendez sur terre en pressentant que cet enchantement ne doit pas se créer sans peine. Par-delà ces apparences féériques, on soupçonne que ces anges-mannequins, triés sur le volet, doivent bien souffrir un peu pour être aussi resplendissantes. Nous reviennent alors à l'esprit les conditions généralement associées à une carrière dans cet univers très "glamour" : les régimes alimentaires spartiates, la multitude de soins de beauté pour la peau, éviter les excès en tous genres, se reposer pour ne pas avoir les traits tirés, faire attention de ne pas se blesser en pratriquant des activités risquées, etc.


Dans le cas du top model Adriana Lima, cette description n'est pas tout à fait exacte. Elle n'est pas du genre poupée de porcelaine. La ravissante Brésilienne de 29 ans, qui a accouché d'une petite fille le 15 novembre dernier, a un secret de beauté étonnant pour un mannequin de classe mondiale : elle boxe ! Depuis quatre ans, cette discipline sportive plutôt brutale est devenue une vraie passion pour la jolie brunette aux yeux pers. Des prunelles envoûtantes que la magnificence et l'éclat des plus beaux diamants ne peuvent égaler et que ceux qui ont eu la chance de les contempler ne pourront jamais oublier...


Même si Adriana Lima n'est pas la plus délicate et la plus frêle des top models qui règnent présentement sur l'industrie de la mode, on a énormément de mal à s'imaginer qu'elle soit une boxeuse (!), en admirant sa démarche racée sur les tribunes des shows de mode. Mais c'est pourtant la pure vérité. Certains journalistes sceptiques, qui l'ont reçue en entrevue, en ont été convaincus en remarquant que cette New Yorkaise d'adoption se présentait parfois aux rendez-vous médiatiques avec des meurtrissures aux jointures des doigts. Son entraîneur Michael Olajide Jr, ex-boxeur professionnel dans les années '80, ne tarit pas d'éloges envers celle qu'il a surnommé sa "combattante". À part soulever des poids et des haltères, Adriana suit sensiblement le même entraînement qu'un boxeur amateur : corde à danser, shadow boxing, taper dans les grosses mitaines portées par son coach, etc. Au début, Adriana n'était guère entichée des exercices de corde à danser, mais aujourd'hui elle ne pourrait s'en passer. Olajide n'en revient pas encore de voir sa célèbre élève maîtriser aussi parfaitement les diverses techniques de la corde à danser (en croisées, en double, inversées) et ce, à une vitesse d'exécution très impressionnante ! Une vraie pro !


Presque tous les matins, celle qui depuis dix ans est devenue une des vedettes préférées de la prestigieuse maison de mode Victoria's Secret, fait une heure de corde à danser, puis, lorsqu'elle revient au gym en après-midi, c'est pour une autre heure de "shadow boxing" en plus d'exercices spécifiques servant à sculpter les courbes de son corps. S'il lui est impossible de se présenter en gymnase l'après-midi, Adriana se tape les deux heures d'exercices de façon consécutive, le matin. Après son accouchement, la nouvelle maman a mis les bouchées doubles pour retrouver sa silhouette de mannequin. Profitant des siestes de son bébé, Adriana n'a ménagé aucun effort pour reprendre son rigoureux entraînement afin de perdre les kilos en trop. En y mettant toute la gomme, elle a gagné son pari assez rapidement, même si au début elle était frustrée de ne pas être capable de faire tous les exercices aussi bien et aussi vite qu'auparavant. "C'est incroyable ce qu'elle a accompli" a souligné son entraîneur, impressionné et ébahi. Olajide n'a pas eu à motiver ou à pousser sa charmante cliente, parce qu'elle est très déterminée et vaillante...


Le coach poursuit en ajoutant qu'il admire sa "combattante" pour son intensité au travail et pour sa passion pour son programme d'entraînement. Elle veut toujours apprendre de nouveaux trucs et se surpasser. Ce que Olajide aime le plus à propos d'Adriana, c'est que, face aux difficultés ou lorsque ça ne va pas comme elle le veut, elle redouble d'ardeur au lieu d'abandonner comme beaucoup d'autres le font, malheureusement. C'est à ce trait de caractère que l'on reconnaît une championne ou les gens qui sortent de l'ordinaire. Une championne au gym comme au palmarès des mannequins les mieux payés sur la planète, où la belle aux origines suisses, indiennes et brésiliennes se classe dans le top 5, avec des revenus de 7,5 millions de dollars l'an passé.


Pourquoi avoir choisi la boxe ?, lui demande-t-on parfois. Il y a des sports moins difficiles non ?, même si la principale intéressée ne va pas jusqu'à boxer pour de vrai dans un ring, contre de véritables adversaires ! Adriana répond que cette discipline convient à son caractère de "battante" et qu'elle l'aide à rester en santé, en forme et en beauté. C'est surtout très bon pour l'apparence de sa peau et la souplesse de son corps, prétend-t-elle. En un mot : la boxe la rend plus belle ! Et si son coach Olajide admire ses qualités tant physiques que morales, son élève douée lui retourne bien l'ascenseur. Elle vante ses compétences et son professionnalisme en plus de se dire impressionnée par sa personnalité remarquable.


Lorsqu'on la questionne sur son style vestimentaire en dehors des studios et des shows de mode, celle qui a épousé le pro du basketball Marko Jaric, il y a trois ans, répond que tout commence avec la lingerie. Pour se sentir confiante, confortable et sexy, Adriana aime porter les sous-vêtements de Victoria's Secret parce qu'ils enrobent bien sa silhouette en épousant ses formes. Pour les tenues de soirée, la mère de la petite Valentina s'inspire du style classique et sexy de l'une de ses idoles, la star de cinéma Sophia Loren. Ce qu'elle déteste ? Les robes qui n'ont qu'une épaule ou une seule bretelle. Peu importe la robe, direz-vous, Adriana la fera toujours bien paraître...


Pour en savoir davantage sur Adriana Lima, vous pouvez consulter l'autre article que j'ai écrit à son sujet sur mon blog PROFESSION : FEMME DE PRO DU SPORT (http://professionfemmedeprodusport.blogspot.com). Dans le montage audio-visuel qui suit, j'ai choisi une chanson de Jesse McCartney intitulée BODY LANGUAGE. Les paroles font justement référence au fait que notre super mannequin vedette parle plusieurs langues et s'exprime comme personne d'autre, avec son langage corporel exquis !


video

1 commentaire:

BC LÉTOURNEAU a dit…

wow cette Lima! surtout la bouche fermée.
on supporte les bloggers en encourageant leurs annonceurs.
bc
www.clownnumber5.com